On respire... presque

Publié le par Bee Charmer

Récolte de feuilles de basilic

Cela fait maintenant 3 ans que je vis en Chine, et je crois que hier matin c'est la première fois que j’ai vu le soleil et la pollution en même temps. Je m'explique. D'une façon générale, nous avons au dessus de nos têtes deux types de ciel, un ciel gris-blanc, sorte de fog dû à la pollution, pendant les 3/4 de l'année, et un beau ciel bleu, le reste du temps, grâce à de grands vents qui ont balayé le ciel la veille. Donc , voir un temps suffisamment peu pollué qui permette d'entrevoir le soleil, c'est la première fois.

 

Comme je suis positive, je vais mettre ça sur le compte des efforts faits par la municipalité pendant cette "répétition", un an avant les JO afin de réduire la pollution et ne pas trop pénaliser les athlètes, et l'image de la Chine auprès des étrangers.

 

En effet, le 8 août, une grande partie des usines autour de Pékin ont momentanément fermé leurs portes, et depuis le 17 août, la municipalité à mis en place un système de circulation alternée pour les véhicules privés. Les voitures aux plaques d'immatriculation paires roulent les jours pairs, et celles aux plaques d'immatriculation impaires, roulent les jours impairs. Seuls tous les transports en commun (bus, taxi...) ne sont pas pénalisés. Et environ 70% des voitures de sociétés sont interdites de circulation. Autant dire que les routes sont très dégagées, les bus bondés, et l'air moins pollué.

Publié dans Au jour le jour

Commenter cet article